SNCF : Privatisation, Casse sociale, Concurrence…. Un scandale, un mensonge d’Etat !

Comme je le disais dans ma dernière note de blog, malgré les belles paroles du gouvernement, qui annonce vouloir relancer le fret ferroviaire et les trains de nuit, sauver les « petites lignes », l’envers du décor est bien moins glorieux. Entre privatisation, casse sociale et concurrence, un réel scandale d’Etat se joue en cette année 2020. 

Le premier ministre doit faire des annonce le 3 Septembre prochain, mais pourtant, pendant ce temps là, la direction de SNCF SA et ses filiales, dont l’Etat est seul actionnaire, rappelons le, n’attends pas pour préparer une réelle destruction sociale au sein du groupe ferroviaire. En effet, depuis le passage en Sociétés anonymes, les dirigeantes et dirigeants de ce fleuron national préparent le nouveau règlement intérieur. 

Casse des libertés individuelles, le droit de retrait est prévu d’être limité, la liberté d’expression attaquée du fait que chaque cheminot devra user d’un devoir de neutralité vis à vis de l’entreprise, plus de critiques ni en parole ni en écrit, comment ,quant on est cheminot et militant, ne pas se retrouver sanctionner. Sans oublier les libertés collectives qu’ils et elles veulent restreindre, les droit syndicaux en seront bafoués, plus de rassemblements, de distribution de tracts. Bref, leur objectif est de faire disparaitre la défense individuelle et collective des cheminotes et cheminots. Sans oublier que dans le cas d’un accident comme celui de Brétigny, ils et elles introduisent une nouvelle notion en matière de « droit » et de justice, l’obligation pour un salarié qui est auditionné dans le cadre d’une enquête de rendre compte des propos tenus et des fais relatés devant les enquêteurs, une atteinte grave au secret de l’instruction qui ne leur fait même plus peur. Dans quel but ? Je vous laisse deviner. 

Et enfin, maintenant que le recrutement ne se fait plus au statut, et que le CDI de « droit commun » sera la règle, il amène une nouvelle notion discriminante entre Contractuels et Statutaires. Un cheminot hors statut n’aura plus besoin de conseil de discipline pour être licencié. L’égalité entre salariés à la SNCF sera du passé. Comment donner au statut de cheminot une carrure de privilège et diviser pour mieux régner ? Ils et elles n’auraient pas pu mieux d’y prendre. 

Alors, si maintenant on ajoute à ces dernières nouvelles, la transféra obligatoire des agents dans le cadre de la concurrence, les annonces de la suppression de 10% de conducteur chez Fret SNCF SAS,  on voit bien où tout cela mène. Non pas une relance du ferroviaire comme on l’a connu jusque là, basé sur une entreprise publique pour un vrai service public, mais l’avènement d’un nouveau système ferroviaire basé sur le libéralisme, la concurrence et la rentabilité, sans oublier avec une main d’oeuvre corvéable à merci, et avec ça ils et elles tirent un trait sur 82 ans d’histoire de la SNCF et plus de 100 ans de luttes. Manquerait plus que l’annonce de plans sociaux, mais ça ça ne restera pas tabou très longtemps, certains et certaines le disent, tout comme le fait que le capital actuel est public, mais rien n’interdit d’aller chercher de nouveaux capitaux….. 

Alors oui, on peut le dire, tout les ingrédient d’un mensonge d’État sont réunis, tous. En partant de la soit disant non privatisation de la SNCF, jusqu’au fait même qu’ils veulent relancer le ferroviaire. Leur devise, dans ce gouvernement c’est  « Libéralisme, Rentabilité, Dividendes ». Tant que les riches et le capital y gagnent tout va bien. En passant aussi par le scandale du Perpignan-Rungis qu’ils ont purement et simplement supprimé en toute discrétion

Personnellement je ne me leurre pas sur les annonces à venir. Pour sauver le ferroviaire, Il faut faire de la SNCF, de ses filiales et de ses sous-traitants, c’est une entreprise public unifiée et intégrée de service public qu’il faut en faire. Il faut renationaliser, dire stop à la concurrence et stopper l’hémorragie de l’emploi à Fret SNCF. Mais ça ce n’est pas demain la veille, avec ce gouvernement, que ça arrivera. Des effets d’annonce mais ensuite plus rien. 

Mensonges d’Etat….

 

Tract  CGT-Cheminots sur les règlements intérieurs SNCF SA :

118406102_3278899202166364_410638963968069180_o

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s