Bélarus…

Enfin les média français parlent de la Situation au Bélarus, enfin. Ce petit pays aux confins de l’Europe Centrale aux Portes de l’Union Européenne. Une de ces fameuses petites républiques soviétiques où la « transition démocratique », si chère aux dirigeants de l’Ouest de l’époque, s’est effectuée à la chute de l’URSS. Pas pour longtemps du moins. 1995, un certain Loukatchenko est élu sur un programme anti-corruption. Bref, je ne referai pas l’Histoire, mais une chape de plomb est tombée sur ce peuple et tient depuis 25 ans. Et pourtant, dans nos démocraties on n’en parle pas de cette dictature aux portes de l’Europe, je suis sûr et certain que dans nos écoles si on demande de citer une dictature à nos chers bambins, on aura des « Cuba, des Venezuela,… » et j’en passe… Oublie de l’histoire moderne ou choix politique ? 

Bref, quand ce soir au 20h de France 2, j’entends enfin parler de la grève qui s’installe, du « Président » conspué, d’un peuple entier qui se lève, mon coeur s’est emballé. Emballé car oui, cette terre d’une partie de mes ancêtres j’ai toujours voulu m’y rendre pour en savoir plus sur l’histoire si floue de la famille de mon grand père paternel, et pourtant cela était impossible en 2001 quand nous étions en famille en Pologne, pas d’autorisation de passer la frontière. 

Ce nom que je porte avec fierté n’est pas inconnu dans ce pays si fermé. Kijko (Kiyko ou Кійко), outre un certain footballeur Anton, il y a un certain Syarjuk, journaliste, condamné à 12 jours de prison en Mars 2017 pour avoir fait son travail, et au passage des journalistes emprisonnés il y en a beaucoup. Alors oui, quand je vois les images de ces travailleurs qui se lèvent, se mettent en grève pour que Loukachenko quitte le pouvoir et cesse cette répression qui n’a que trop duré, j’en ai le coeur serré !

Et pourtant, malgré les prisonniers politiques, les journalistes réprimés, les fraudes électorales, l’Union Européenne a mis en place en 2009 un Partenariat Oriental avec de nombreuses anciennes Républiques Soviétiques, et sans exclure cette dictature, la France y a même installé son ambassade à Minsk dans ce cadre. Cherchez l’erreur….

Alors oui, en 2020, le Peuple Bélarus se lève et aspire à la liberté, à la possibilité de s’exprimer, à pouvoir choisir son avenir. Et comme tous les peuples peuvent y aspirer que ce soit par les urnes, par la grève ou par la lutte, ils veulent enfin pouvoir disposer d’eux-même et en ça je sens venir de là-bas un vent de révolution citoyenne, de printemps des peuples ! 

Alors j’ose leur dire haut et fort :

Беларускі народ, вецер рэвалюцыі дзьме ! 

Свабода кліча вас! Да перамогі !

(Peuple Bélarus, le vent de la Révolution souffle ! La liberté t’appelle ! À la Victoire !)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s