Retour sur l’assemblée représentative…

Voilà 3 jours que je suis rentré de l’Assemblée représentative de la France Insoumise, et j’avoue que j’ai pris le temps de réfléchir à propos de ces deux journées parisiennes. Et j’avoue que ces deux jours, avec du recul, ont été intenses. Intense de travail, intense de retrouvailles et de nouvelles rencontres. Bref deux jours réellement militants.

Au vu de ce que je pouvais lire ça et là, je me suis demandé si cette assemblée allait être sport, mouvementée, car pour certain notre mouvement n’était pas démocratique. Soit, nous n’élisons pas de « représentants », de « chefs », comme dans les partis politiques traditionnels. Ça tombe bien d’ailleurs, car notre but, n’est pas de construire un parti mais un mouvement ouvert. Force est de constater que jusque là, nous votons des textes, des orientations politiques et des campagnes à mener chez les insoumis, le tout construit collectivement lors de conventions. Mais peut être que pour certains ce n’est pas assez démocratique tout ça…

Nous voilà donc réunis à travailler pour l’avenir de notre mouvement. Entre des textes de bilan et de perspectives, l’architecture de l’évolution inévitable de notre mouvement et les futures campagnes des municipales, l’ordre du jour est bien rempli. Je ne vais pas m’éterniser sur ce travail, mais en tout cas il fut fort intéressant. L’ensemble des textes et propositions sont disponibles sur le site de la France Insoumise, et soumis au vote jusque début juillet, donc n’hésitez pas à aller voter, pour ou contre, mais l’important est de s’exprimer, c’est ça la démocratie.

Quant aux propositions pour l’évolution du mouvement, je pense qu’elles peuvent répondre aux inquiétudes de certains et les rassurer. En effet, entre les nouveaux espaces, la coordination de ces derniers, les nouveaux comités et l’assemblée des groupes d’actions, des moyens fort sont donnés pour faire vivre la démocratie interne du mouvement. L’agora amènera un bel espace de débat qui peuvent permettre de nous faire avancer tous ensemble. Ces quelques exemples montrent bien que la FI vit démocratiquement, mais autrement. N’etait-ce pas le but recherché lors de ça création ? Bien sur, rien n’est jamais parfait, notre FI non plus et c’est pourquoi elle est en évolution permanente. Dans 6 mois, lors de la prochaine assemblée représentative, nous aurons l’occasion d’en tirer un premier bilan et pourquoi pas réadapter les choses qui n’iront pas , pour dans un an pouvoir, à notre prochaine convention décider tous ensemble si ce nouveau fonctionnement nous convient ou non. N’est-ce pas ça aussi la démocratie, construire ensemble les outils communs ?

Malgré tout ce travail, ces évolutions, certaines et certains ont décidé de nous quitter, c’est leur liberté, leur choix, et je n’irai ni leur jeter la pierre ni critiquer leur choix, ils et elles sont libres et ces derniers leurs appartiennent. Et je sais que pour certaines et certains, nos routes militantes se recroiser ont, malgré tout avec plaisir. Mais aussi, de nouvelles personnes nous rejoignent. C’est bien là le mouvement perpétuel qui anime un mouvement ouvert. Et c’est cela qui nous fait agir et penser en femmes et hommes libres.

Alors oui, il y a bientôt trois jours que mon TGV m’a ramené dans ma belle ville toulousaine, et je suis conscient d’une chose, nous sommes entrain de bâtir un outil au service de la révolution citoyenne, de la Sixième République et de la lutte, alors continuons. Car, a l’heure, où la loi des marchés et l’autoritarisme dirige notre pays, le peuple a besoin de nous dans tous les combats justes , dans toutes les luttes. Et des luttes il y en a à mener ! Alors menons tous ensemble le combat, pour une société plus écologique, plus sociale et plus démocratique ! Nous avons un outil unique et utile à notre disposition pour ça, notre mouvement. Vive la France Insoumise !

En conclusion, je tiens juste à saluer nos candidates et candidats aux européennes qui ont mené une magnifique campagne qui nous a apporté six euro-députés ! Saluer aussi notre camarade et député Adrien Quatennens qui, je sais , fera un travail formidable à coordonner les espaces du mouvement. Saluer l’ensemble de mes camarades de l’espace des luttes, avec qui, dans les temps qui viennent, nous allons avoir du pain sur la planche, car les luttes continuent et grandissent. Aujourd’hui même ce sont les pompiers qui se mettent en grève partout en France.

Soyons fier de ce que nous avons accompli, mais surtout soyons présent dans la lutte, l’intérêt général prime sur tout ! À la lucha compañeros !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s