Relaxe et convention, retour sur une semaine historique.

img_0897Je prends enfin le temps, ce soir, de revenir et de vous donner ma propre analyse d’une semaine marathon mais qui au combien a fait du bien. Une semaine qui fait du bien, car enfin il y a eu une victoire et pas des moindre. Revenons un peu en arrière dans le temps. C’était le mardi 21 Novembre dernier. Direction l’aéroport de Toulouse pour récupérer Xavier, secrétaire général de l’Union Fédérale de l’Action Sociale CGT, et Mehdi Kemoune, ancien secrétaire général adjoint de la CGT Air-France. Direction la brasserie du Stadium où nous retrouvons Céline, ses filles, Jean-Marc, Monique, Sylvie, Michel Larive, député insoumis de l’Ariège et tant d’autres de ses proches et soutiens. Un plat du jour vite avalé et vient le moment de faire un aller-retour express vers la gare pour accueillir Marie-Laure Darrigade. Retour au tribunal. Des retrouvailles, des discours, bref un moment plein d’émotions. Viens le moment de rentrer dans le tribunal. Un bunker avec ses contrôle, Vigipirate oblige. Tout le monde s’installe dans la salle d’audience. Vient le moment du verdict…. La juge annonce la relaxe de Céline, enfin la relaxe tant attendue ! Un tonnerre d’applaudissement gronde dans la salle au grand damne de la présidente qui rappelle tout le monde à l’ordre et fini son annonce du verdict. On y est, un de ces moment qui peut marquer l’Histoire, il y aura une Jurisprudence Céline Boussié. La sortie de la salle, les cameras, le crépitement des flash, les applaudissement, bref une ambiance presque irréelle. Je ne vais pas m’étaler sur ce moment qui est la fin d’une épreuve pour notre Lanceuse d’alerte, mais aussi le début d’un nouveau tournant dans son combat. Combat pour ces enfants dont les noms son écrit sur un brassard que nous portons, combat pour le droit à la dignité et la bientraitance, pour la reconnaissance de la maltraitance institutionnelle et enfin combat pour le droit des lanceurs et lanceuses d’alerte à avoir en fin un statut de protection juridique, moral, et physique. La première pierre en est solidement posée. Mais ce combat porte une urgence en lui. En effet de nouveaux lanceurs d’alerte se font connaitre avec le lot de problèmes que l’absence de protection réelle apporte. Il serait grand temps que le gouvernement comprenne les urgences sociales, écologiques et démocratiques de notre époque. Mais revenons à cette journée du 21 novembre. Après toute ces émotions, le moment vient pour bon nombre de nous quitter et laisser la place à un moment de convivialité que nous aurons le soir même entre camarades, entre amis, même si certains manquaient à l’appel, comme Philippe Juraver, Eric Coquerel ou même Mehdi lui qui est déjà reparti. Mais laissons ce moment de coté pour mieux nous concentrer sur la suite de cette semaine.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_35ePetit saut de puce en avant dans le temps, et nous nous retrouvons le samedi 25 Novembre. 5h du matin, départ pour Clermont-Ferrand et sa Grande Halle d’Auvergne pour la convention de la France Insoumise. 5 heures de route plus tard, nous y voilà. Mais pas le temps au retrouvailles qui attendront car une réunion de l’espace des luttes nous attend. Quel plaisir de retrouver des amis comme Philippe, Mehdi, Karine, Laurent, Catherine et tant d’autre. Plus d’une heure de discussion constructive autour des luttes, que cela fait du bien et redonne du baume au coeur surtout qu’en on aborde la victoire de Céline qui fait du bien à tous.Vient le moment de faire le tour du village militant et de dire bonjour aux têtes qu’on connait, Maryline, Gabriel,… tant de monde qu’on a pas revu depuis le 23 septembre, voir le 18 mars. Bref, vient ensuite 13 heures, le moment du discours d’inauguration. Je ne rentrera pas dans le détail, cela serait trop long, mais en tout cas cela a été un moment revigorant. A la fin de ce discours, vient le moment du lancement de la convention. J’avouerai qu’entre les sollicitations à l’espace des luttes, être au cotés de notre lanceuse d’alerte qui a été très demandée, nous n’avons pas eu le temps de suivre toutes les travaux. Je vous avouerai même que nous nous sommes aussi éclipsés de la salle pour aller voir le reportage de 13h15 le samedi en différé. Superbe reportage rempli d’humanité sur le combat de notre amie. Merci à Renaud et son équipe du rendu de leur reportage d’investigation. Un tel journalisme mérite d’être encouragé et mis à l’honneur.

UNADJUSTEDNONRAW_thumb_34aUn week-end instructif sur l’avenir du mouvement qu’est la France Insoumise. Ce qui ressort de cette convention, c’est que cette construction se fait sur des bases solides et cela donne bon espoir pour la suite. Mes groupe d’action, en plus de géographiques pourront dorénavant être thématiques ou même professionnels dans les entreprises. En ce qui me concerne, l’espace des luttes, animé par Danielle Simonnet et Philippe Juraver, est un outil formidable au service des luttes, de toutes les luttes, il peut servir à la fois à mettre en lumière certaines qui sont à l’heure actuelle trop dans l’ombre, mais aussi il peut être amené a travailler à en impulser d’autre, au service de la convergence des luttes associatives, politiques, syndicales, écologiques, sociales ou autres. et ça c’est novateur. Le mouvement France Insoumise, de par sa structure en perpétuelle évolution, ses méthodes d’action et son but de proposer un changement total de notre société, fait qu’il est a contre courant de la politique traditionnelle et qu’il peut faire bouger les choses. Le travail est long mais la tâche est noble.

img_0880Pour conclure cet article, je tiens à remercier Jean-Luc Mélenchon du temps qu’il a pu accorder à Céline en fin de convention pour une image symbolique, et qui donnera, je l’espère un magnifique cliché de la part de Stephane Brulot. Merci à tous les camarades qui ont soutenu le combat de Céline. Merci à Marie-Laure de sa spontanéité et de son engagement plein et entier. L’avenir est devant nous, il promet des luttes des combats, mais il est plein de surprise et d’espoir.

 

Un commentaire

  • Persévérance dans la reconquête des droits et acquis sociaux .
    Pour une justice sociale contre le patronat et ses financiers destructeurs de vies. La lutte doit être commune à tous au delà des syndicats égoïstes et des chapelles d’intérêts personnels. Aujourd’hui la France insoumise guide nos pas .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s